Être bien

Parce qu'on veut tous apprendre à être bien. Dans notre peau, dans notre tête... dans notre vie! Cette section se veut donc un partage d'outils et de réflexions, un accès à des ressources qui, je l'espère, vous seront utiles, comme elles l'ont été pour moi.

La fin des masques

mardi 5 avril 2016

On a tous des masques. Quel est le vôtre? Êtes-vous la gentille, qui ne dit jamais un mot plus haut que les autres?

La fin.

mercredi 30 mars 2016

On le sait tous que notre vie a une fin. Celles des gens qu’on aime aussi.

Je n'aurai jamais d'enfant

mercredi 23 mars 2016

C’est gros comme statement hein? Ça fesse, je sais. Je pense même que c’est la première fois que je me l’admets à moi-même, que je l’accepte, en fait.

Truc pour apprendre à méditer

jeudi 17 mars 2016

Méditer. Ça m’intrigue, m’appelle et m’angoisse à la fois. Moi qui est bonne dans le « faire », dans le travail, les tâches à accomplir, m’asseoir et respirer, ne rien « faire » pendant 5-10 ou 30 minutes, je sais pas comment aborder ça!

Le jour où j'ai appris à dire non

mardi 15 mars 2016

J’ai longtemps été celle qui disait oui. Même si ça ne me tentait pas, même si je ne le sentais pas, je disais oui. Pour être gentille, pour ne pas déranger, pour ne pas déplaire.

On a tous nos blessures

jeudi 10 mars 2016

Je pense que ma plus grande zone de fragilité, c’est l’amitié entre femmes. C’est là que j’ai eu le plus mal dans ma vie, que j’ai été le plus blessée. Et ça ne date pas d’hier.

J'suis pas bonne dans les débuts

samedi 27 février 2016

Tous les débuts, sans discrimination. Début de relation, d’un nouveau projet, un changement personnel, professionnel… tout ça m’insécurise au plus haut point.

Julie Bélanger © Maude Chauvin

À propos de Julie Bélanger

J'ai toujours écrit. Je tiens d'ailleurs un journal intime depuis ma 5e année! Rien de bien édifiant à l'époque, où je ne faisais que parler des garçons qui me plaisaient, mais ça a toujours fait partie de ma vie. Les grandes émotions, les peines, les joies, les peurs, tout ça s'est déversé dans mes journaux au fil des années. En plus d'être un excellent exutoire, l'écriture permet aussi un recul face à notre propre vie, à comprendre des patterns, à voir le chemin parcouru aussi. J'ai envie de partager maintenant avec vous. Il y aura donc ici des billets, des pensées, des bouts de vie, comme je le fais dans mon journal. Un accès direct à mon coeur.