Être bien

Parce qu'on veut tous apprendre à être bien. Dans notre peau, dans notre tête... dans notre vie! Cette section se veut donc un partage d'outils et de réflexions, un accès à des ressources qui, je l'espère, vous seront utiles, comme elles l'ont été pour moi.

Le retour du temps doux

mardi 24 avril 2018

Je suis dans une phase de récompenses. De lumineux, d’intense et de beau. Un bout de route ensoleillée après un hiver difficile, où je me laisse guider par les événements, les cheveux au vent. J’avoue, ça fait du bien. Ça requinque le kin-kin comme dirait ma mère 😉

Le tango malsain

jeudi 29 mars 2018

Les blessures profondes ne guérissent jamais tout à fait. J’ai été intimidée quand j’étais jeune. Ce n’est pas quelque chose dont j’aime parler parce que j’ai toujours peur de passer pour quelqu’un qui se victimise (pis j’ai ben de la misère avec ceux qui font ça!). Mais bon, les faits sont les faits, ça fait partie de mon parcours, de mon passé.

Se mettre en danger…part two.

vendredi 16 mars 2018

«Je vous ai raconté, il y a quelques semaines, que 2018 est une année où je souhaite me mettre en danger. Sortir de ma zone de confort. Me secouer, même si ça me fait peur. 2018, je l’espère, sera un heureux mélange de nouveaux défis et d’excitation.»…

Février. Le mois des éruptions

mercredi 28 février 2018

«Pas fière de moi. Dernièrement, je me suis transformée en véritable éruption volcanique. Un vrai volcan, en ébullition constante, à gros bouillons, prêt à cracher sa lave d’une seconde à l’autre.»…

Une St-Valentin...différente!

mercredi 14 février 2018

«Personnellement, je n’ai jamais vraiment vécu de St-Valentin mémorable. Comprenez-moi bien, mon amoureux est un être extraordinaire, parfait pour moi, et il fait des efforts à chaque fois, depuis 12 ans maintenant. Et moi aussi je fais de mon mieux.»…

Se mettre (un peu) en danger

jeudi 1 février 2018

«Mon défi de l’année.

Je ne suis pas du genre à prendre des résolutions en début d’année. On dirait que je trouve que le concept a fait son temps, qu’on se force souvent pour en trouver une, sans y croire vraiment. Sans s’engager pleinement. Personnellement, je préfère me lancer des défis.»…

Un Noël imparfait

lundi 15 janvier 2018

«Autant il y a eu de moments grandioses, de bonheur intense, autant il y a eu du sable dans l’engrenage par moment, des bouts où ça coince, ça grince un peu entre les dents. Comme si le mécanisme de la vie manquait d’huile et nous propulsait complètement ailleurs, nous faisant changer de trajectoire, sans qu’on l’ait nécessairement souhaité.»…

Le mois flou

mercredi 22 novembre 2017

À ce temps-ci de l’année, on dirait que je me transforme en ours. J’ajoute des pelures (en poignées d’amour et en lainages!), je bouge au ralenti, constamment engourdie, et j’opterais facilement pour l’hibernation totale… jusqu’en mars!

La première photo

jeudi 9 novembre 2017

Je suis retombée sur une photo de mon amoureux et moi, à nos débuts. En fait, ça ne peut pas être plus le début que ça, elle a été prise le soir même de notre premier baiser. Une photo floue, où j’ai les yeux à moitié fermés et où je ne suis clairement pas à mon avantage, mais la photo d’un moment important. Pour moi. Pour nous 2 deux.

Le règne révolu des vieux mononcles cochons

vendredi 20 octobre 2017

Impossible de ne pas parler de ce qui se passe en ce moment avec le mouvement de dénonciations. On a tous été soufflé cette semaine, ça été comme un tremblement de terre en fait, d’abord Éric Salvail. Puis Gilbert Rozon. Gilles Parent. Et la liste continue…

Le jour où on m'a abandonnée. (Et comment ça a marqué le reste de ma vie.)

dimanche 15 octobre 2017

J’ai compris plus tard que l’une de mes grandes blessures dans la vie est l’abandon. On en a tous une ou deux qui laissent des cicatrices plus profondes. On pige tous dans le sac: l’abandon, le rejet, la trahison, la honte ou l’injustice. On ne s’en sort pas.

Électrochoc de passion

mercredi 27 septembre 2017

Je suis quelqu’un de passionné. Je l’ai toujours été. Quand j’aime, J’AIME. À la vie, à la mort (même si la vie m’a apprise que c’est pas tout le monde qui fonctionne de la sorte).

Être mère, un peu...autrement.

mardi 12 septembre 2017

Je n’ai pas d’enfant. Vous le savez, je vous ai déjà raconté. Pas parce que j’en voulais pas, mais parce que la vie en a décidé autrement. Donc non, pas de belle bedaine de grossesse à voir épanouir, ni de petit bébé à voir grandir. Non. Je ne vivrai pas ça. J’ai dû me faire à l’idée.

Le régime du p'tit raisin sec

jeudi 22 juin 2017

C’est pas mal comme ça que je me sens en ce moment. Comme un beau p’tit raisin sec. Et c’est le même scénario qui se répète à chaque fin de saison de travail. C’est devenu mon régime de vie en quelque sorte, ma façon, très personnelle, de trouver mon équilibre.

Le bonheur en dents de scie

mardi 30 mai 2017

Une journée de même. Du genre un moment ça va bien puis l’autre, ça va pas du tout. Pour rien de grave en fait. Mais les émotions un peu tout croche, un heureux cocktail de fatigue, d’hormones qui spinnent à high et de tête qui part dans tous les non-sens. Vous voyez le genre?

Le cœur...ou la tête?

jeudi 18 mai 2017

Êtes-vous un émotif ou un rationnel? C’est une question qui a l’air simple de même, mais dont la réponse n’est pas toujours si évidente. Par exemple, avant d’amorcer ma thérapie, j’étais persuadée d’être une rationnelle. Pourquoi?

Grains de sable, grains de poivre

mardi 25 avril 2017

La vie nous envoie toujours ce dont on a besoin. On l’oublie souvent hein? Mais quand on s’arrête, quand on ne se perd pas dans nos dead-lines, nos objectifs, notre performance, quand on prend le temps de respirer par le nez et de sortir de notre ego, on se rend compte que c’est vrai. À tout coup. En tout cas, moi j’y crois.

Le pouvoir des soupers de filles!

mardi 11 avril 2017

Quand ça ne va pas, qu’on bougonne pour rien, qu’on a la fleur de peau à l’envers, y’a rien comme tes chums de filles pour te remettre sur le piton. Je crois même que la baboune devrait être perçue comme un signal d’alarme pour indiquer qu’on est due pour jaser et se vider le coeur entre filles. Pas avec n’importe qui, avec de vraies amies. Et Dieu sait que ça ne court pas les rues.

Savoir quitter

mardi 28 mars 2017

J’ai toujours détesté les fins, je vous l’ai déjà dit ici. La fin d’une étape, d’un contrat, d’une relation, peu importe, à tout coup ça m’angoisse et m’attriste. Même si c’est moi qui l’ai choisie. Mon coeur devient plus lourd, je m’accroche à ce que j’ai aimé, aux beaux moments et j’ai de la difficulté à laisser aller.

Quelle est votre passion?

jeudi 16 mars 2017

Moi, j’avoue que je n’ai pas vraiment eu à me poser la question. Je sais par contre que ce n’est pas le cas de tous. Plusieurs avancent un peu à tâtons, sans avoir identifié ce qui les fait vibrer. Si c’est votre cas, que vous cherchez encore, pourquoi ne pas retourner un instant dans votre enfance? Je crois vraiment que, lorsqu’on est petit, qu’on n’a pas encore la peur du jugement, on agit selon qui on est profondément.

Julie Bélanger © Maude Chauvin

À propos de Julie Bélanger

J'ai toujours écrit. Je tiens d'ailleurs un journal intime depuis ma 5e année! Rien de bien édifiant à l'époque, où je ne faisais que parler des garçons qui me plaisaient, mais ça a toujours fait partie de ma vie. Les grandes émotions, les peines, les joies, les peurs, tout ça s'est déversé dans mes journaux au fil des années. En plus d'être un excellent exutoire, l'écriture permet aussi un recul face à notre propre vie, à comprendre des patterns, à voir le chemin parcouru aussi. J'ai envie de partager maintenant avec vous. Il y aura donc ici des billets, des pensées, des bouts de vie, comme je le fais dans mon journal. Un accès direct à mon coeur.