Être bien

Parce qu'on veut tous apprendre à être bien. Dans notre peau, dans notre tête... dans notre vie! Cette section se veut donc un partage d'outils et de réflexions, un accès à des ressources qui, je l'espère, vous seront utiles, comme elles l'ont été pour moi.

mercredi 14 février 2018

Une St-Valentin…différente!

Qu’est-ce que ça évoque pour vous? La fête des amoureux, les soupers aux chandelles, les soirées romantiques, les pétales de rose? Ou la pression commerciale, l’amour qui doit être parfait ce soir-là, parce que c’est une fête officielle et que notre Amoureux ou Amoureuse s’y attend?

Personnellement, je n’ai jamais vraiment vécu de St-Valentin mémorable. Comprenez-moi bien, mon amoureux est un être extraordinaire, parfait pour moi, et il fait des efforts à chaque fois, depuis 12 ans maintenant. Et moi aussi je fais de mon mieux. Je prépare une bonne bouffe, quelque chose de différent, de spécial, je dresse une belle table, la musique, les chandelles et tout le tralala. Mais c’est rarement exceptionnel comme soirée.

Pourquoi? Parce qu’on est en plein mois de Février et que je suis rarement à mon top à ce temps-ci de l’année. Que je dois surveiller mon moral, à grand coup de maca pour me booster le système, que je lutte contre le froid et les bancs de neige qui n’en finissent plus. Et que c’est souvent une soirée où je suis fatiguée. Y’a même une année, je me souviens m’être particulièrement donnée dans mes préparatifs, ma table avait l’air sortie tout droit de Pinterest, tout était PARFAIT. Résultat? À 20h, j’étais évachée sur le sofa, complètement exténuée. Pour le romantisme, on repassera.

Bref, j’ai jamais été bonne dans ces moments où on doit faire telle chose parce que tout le monde le fait. Même que j’ai plutôt le réflexe inverse: tout le monde le fait? Ben pas moi! J’aime pas suivre la masse, j’aime mieux être à l’écoute de mes envies et non celles qui nous sont imposées. Et la St-Valentin n’y fait pas exception.

J’ai ce côté qui aime brasser les conventions, faire les choses à ma façon. D’ailleurs, à ce jour, une de mes St-Valentin les plus agréables est survenue entre amies. On était 4 colocs à l’université, loin de notre monde, de nos amoureux et nos familles. Plutôt que déprimer à l’approche de cette fête, on avait décidé de s’en faire une, entre nous. Chacune avait donc préparer un Valentin aux autres. Une carte faite à la main, où on disait ce qu’on aimait de chacune. Ça été tellement un beau moment, une journée tellement remplie d’amour que je m’en souviens encore… 23 ans plus tard. Ça a laissé une marque, une empreinte sur le vrai sens de cette fête pour moi: c’est la fête de l’amour, point. Vous êtes célibataires? Au lieu de vous morfondre, pourquoi ne pas en profiter pour donner de l’amour à ceux qui vous entourent? Envoyer une carte à un ami, à un membre de votre famille. Pis ultimement, vous savez quoi? Profitez-en pour donner de l’amour à la personne la plus importante de votre vie: vous! Allez dans un spa, au cinéma, au resto, achetez vous un petit quelque chose qui vous fait plaisir, bref, accordez-vous de l’amour à vous.

La St-Valentin vient avec une pression commerciale c’est vrai. Mais il n’en tient qu’à nous de nous l’imposer…ou pas.

Brisons les conventions 🙂

Joyeuse St-Valentin!

Julie

Partagez cet article
Julie Bélanger © Maude Chauvin

À propos de Julie Bélanger

J'ai toujours écrit. Je tiens d'ailleurs un journal intime depuis ma 5e année! Rien de bien édifiant à l'époque, où je ne faisais que parler des garçons qui me plaisaient, mais ça a toujours fait partie de ma vie. Les grandes émotions, les peines, les joies, les peurs, tout ça s'est déversé dans mes journaux au fil des années. En plus d'être un excellent exutoire, l'écriture permet aussi un recul face à notre propre vie, à comprendre des patterns, à voir le chemin parcouru aussi. J'ai envie de partager maintenant avec vous. Il y aura donc ici des billets, des pensées, des bouts de vie, comme je le fais dans mon journal. Un accès direct à mon coeur.