Être bien

Parce qu'on veut tous apprendre à être bien. Dans notre peau, dans notre tête... dans notre vie! Cette section se veut donc un partage d'outils et de réflexions, un accès à des ressources qui, je l'espère, vous seront utiles, comme elles l'ont été pour moi.

Sortir de la brume

Louise Sigouin
jeudi 22 novembre 2018
Par Louise Sigouin

Quitter notre emploi, mettre fin à une relation, prendre notre santé en mains, assainir nos finances personnelles, voilà des exemples de changements que notre petite voix peut nous murmurer de mettre de l’avant dans notre vie mais face auxquels nous préférons parfois faire la sourde oreille. Le refus de voir une réalité qui nous est insupportable nous plonge dans le déni et nous empêche d’avancer. Voici des outils pour s’aider à sortir de cette brume épaisse qui nous enveloppe et nous étouffe pour accepter de passer à une nouvelle étape plus bénéfique pour nous-même.

Comprendre les mécanismes du déni

Réaliser qu’on devra peut-être faire de la peine à quelqu’un en le quittant ou qu’on devra laisser tomber des habitudes de vie ou des dépendances auxquelles on est attaché pour vivre plus sainement peut nous paraître un défi trop grand, voire impossible à relever. Même si c’est pour notre bien-être, nous nous sentons menacé par le changement alors inconsciemment on refuse de voir la réalité en face et on fait comme s’il n’y avait aucun problème. «Elle est correcte ma job, de toute façon, il me reste juste 5 ans avant ma retraite» «Je ne suis pas si endetté que ça, j’ai un bon taux sur ma marge de crédit» Nier une situation qui pourtant nous fait souffrir nous empêche de ressentir la douleur qu’elle suscite. Mais en préférant croire ce qui nous fait moins mal, il est impossible d’espérer résoudre le problème.

Écouter son entourage

Reconnaitre notre propre déni n’est pas simple. Cela ressemble à réaliser que nous dormons lorsque nous sommes justement en train de dormir… Il est nécessaire d’obtenir l’aide de quelqu’un d’extérieur qui peut nous dire «Eille, réveille, tu dors!!!» La plupart du temps, ceux qui nous entourent voient beaucoup plus clairement que nous-même ce qui cloche. «Voyons, t’arrêtes pas de chialer que tu ne l’endures plus» «Ton régime un jour sur deux, c’est pas trop efficace on dirait». Cela peut nous mettre sur la défensive, mais quand c’est une évidence aux yeux des personnes que l’on estime et qui nous aiment qu’il faut changer, cela est signe qu’il vaut mieux arrêter de nier, de minimiser ou de faire semblant que nous ne sommes pas affecté par une réalité désagréable qui nous tue à petit feu.

Accepter la réalité telle qu’elle est

Une fois qu’on accepte de reconnaitre et accueillir une situation telle qu’elle se présente, malgré tous les inconvénients et la souffrance qu’elle nous cause, nous pouvons trouver la paix. L’acceptation amène un lâcher prise qui ensuite nous rend capable d’agir sur cette situation. En ayant une vision claire et lucide, il devient plus facile d’évaluer comment on peut apporter des modifications pour trouver des solutions de manière responsable dans le moment présent. Lorsqu’on est en paix avec ce qui est, on se sent plus libre et on peut trouver le courage de changer les choses que l’on peut, un petit pas à la fois. Malgré les efforts et les dépassements qu’il nécessite, le changement nous emmène toujours vers quelque chose de meilleur qui correspond à nos désirs sincères. Avec un coup de pouce de ceux qui vous aiment comme phare, soyez authentique, honnête et vrai face à vous-même et la vie vous mènera à bon port!

 

En collaboration avec Lise Garceau & Marie-France Côté

Partagez cet article
Louise Sigouin

À propos de Louise Sigouin

Ma psy depuis des années et surtout une des personnes déterminantes dans mon cheminement. C'est en grande partie grâce à elle que je suis la femme que je suis aujourd'hui. J'ai rencontré Louise il y a maintenant 8 ans, dans un moment difficile de ma vie, en plein burnout, en pleine tourmente, où je cherchais de nouveaux repères. Elle m'a guidée, rassurée et surtout aidée à dépoussiérer des pans de ma vie pour enfin savoir qui je suis, ce que j'aime, ce que je vaux. Il y a un avant et un après Louise. Je suis extrêmement honorée qu'elle ait accepté de partager ici ses outils pour apprendre à mieux vivre et enfin apprendre à s'aimer. Louise est sexologue et membre de l’Ordre professionnel des sexologues du Québec (OPSQ). Elle accompagne, depuis 20 ans, des individus, des couples et des groupes vers un mieux-être affectif, amoureux et sexuel. Elle offre aussi des conférences et ateliers. Infos : www.coexister.ca