Être bien

Parce qu'on veut tous apprendre à être bien. Dans notre peau, dans notre tête... dans notre vie! Cette section se veut donc un partage d'outils et de réflexions, un accès à des ressources qui, je l'espère, vous seront utiles, comme elles l'ont été pour moi.

Et si on lâchait prise…

Louise Sigouin
mardi 19 avril 2016
Par Louise Sigouin

Le trafic et les dossiers qui s’empilent au bureau vous rendent à boutte ? Le comportement désagréable de vos collègues, votre belle-mère ou vos enfants envahit vos pensées et se retrouve au centre de toutes vos conversations ? Vous ressassez le passé à coup de «j’aurais donc dû» « si j’avais su» ? Quelle que ce soit la source de ce qui nous dérange, le sentiment d’être prisonnier et obsédé par ces situations draine notre énergie et nous empêche de nous sentir bien. Comment faire pour lâcher prise ? Je vous propose trois étapes simples qui vous aideront à retrouver un peu de sérénité et de paix intérieure malgré tous les tracas de la vie !

#1

Admettre qu’on n’a pas le contrôle

Ce serait donc simple et facile si tout pouvait marcher à notre manière… Du soleil pendant nos vacances, une rentrée d’argent imprévue pour payer les impôts, des enfants à qui on n’a jamais besoin de répéter quoi faire, un patron reconnaissant de notre travail, rien de trop beau! Avouons que la réalité est souvent bien différente. Nos attentes et nos exigences sont parfois très élevées et le premier pas à franchir pour cesser d’être constamment frustré parce que ça ne se passe pas comme on le souhaiterait, c’est d’admettre notre impuissance. Face à ce qui a pu arriver dans le passé qui nous a blessés, aux événements qui surviennent dans le quotidien et nous déstabilisent ou devant le comportement des autres qui nous contrarie. Se braquer et broyer du noir ne sert à rien, sinon ouvrir la porte à nos pires défauts (impatience, intolérance, ressentiment, perfectionnisme…) et se faire du tort à soi-même.

 #2

Changer notre attitude

Quand nous n’avons pas le contrôle, les peurs qui nous habitent nous empêchent de «lâcher le morceau». On s’en veut parce qu’on n’a pas réussi à sauver notre couple (peur de ne pas trouver un nouveau partenaire), on se fâche à grands coups de sacres parce qu’on a manqué l’autobus un matin pressé (peur de se faire reprocher une erreur) ou on pète les plombs parce que notre fille s’est fait percer le nombril (peur de ce que les autres vont dire), mais rien de tout ça ne changera les choses. Tout ce qu’on peut changer, c’est notre perception des événements et notre façon de gérer les inconforts qu’ils nous font vivre. Arriver à dédramatiser ce qui s’est passé, à mettre de l’humour et à rire de soi, accueillir le fait que les autres n’ont pas la même façon d’envisager les choses que nous, tout ça permet d’enlever un poids énorme qu’on se met sur les épaules et de se sentir plus léger.

#3

Faire confiance à la vie

Quand on a assez d’ouverture d’esprit pour se permettre d’envisager les événements d’une façon différente, c’est souvent là que la magie opère. De nouvelles possibilités émergent, des solutions qu’on n’avait pas envisagées se présentent, quelqu’un nous vient en aide ou une situation qui nous paraissait terrible nous semble soudainement banale. Le cadeau du lâcher-prise, c’est de ressentir l’harmonie avec soi-même et les autres, le calme intérieur, la joie, l’amour et le plaisir, peu importe les circonstances extérieures.

Osez regarder la vie sous un nouvel angle et vous laisser porter par son flot, elle vous sourira tout à coup et ce sera moins essoufflant que de nager à contre-courant !

 

En collaboration avec Marie-France Côté

Partagez cet article
Louise Sigouin

À propos de Louise Sigouin

Ma psy depuis des années et surtout une des personnes déterminantes dans mon cheminement. C'est en grande partie grâce à elle que je suis la femme que je suis aujourd'hui. J'ai rencontré Louise il y a maintenant 8 ans, dans un moment difficile de ma vie, en plein burnout, en pleine tourmente, où je cherchais de nouveaux repères. Elle m'a guidée, rassurée et surtout aidée à dépoussiérer des pans de ma vie pour enfin savoir qui je suis, ce que j'aime, ce que je vaux. Il y a un avant et un après Louise. Je suis extrêmement honorée qu'elle ait accepté de partager ici ses outils pour apprendre à mieux vivre et enfin apprendre à s'aimer. Louise est sexologue et membre de l’Ordre professionnel des sexologues du Québec (OPSQ). Elle accompagne, depuis 20 ans, des individus, des couples et des groupes vers un mieux-être affectif, amoureux et sexuel. Elle offre aussi des conférences et ateliers. Infos : www.coexister.ca