Être bien

Parce qu'on veut tous apprendre à être bien. Dans notre peau, dans notre tête... dans notre vie! Cette section se veut donc un partage d'outils et de réflexions, un accès à des ressources qui, je l'espère, vous seront utiles, comme elles l'ont été pour moi.

«Ce livre va changer votre vie!»

vendredi 21 avril 2017

Ce livre va changer votre vie

Bon, je l’avoue, des livres de croissances personnelles, où on nous y promet de régler nos problèmes en un claquement de doigts ou grâce à une formule magique (Allô le Secret!), j’en ai un peu ma claque. Pourquoi? Parce qu’il n’y a rien de magique dans le mieux-être. Pour moi, c’est d’abord une décision, puis un processus fait d’essais-erreurs, de deux pas en avant, parfois 3 en arrière… c’est le travail d’une vie quoi, pas celui d’un magicien!

Vous dire donc, à quel point j’étais enthousiaste à la lecture de ce nouveau livre. Couverture jaune flash et titre pompeux: « Ce livre va changer votre vie ». Déjà à boutte avant même de l’avoir ouvert. Mais je l’ai ouvert quand même…

Et finalement, à ma grande surprise, y’a plein de trucs que j’ai aimés.

Pour la petite histoire, c’est écrit par un couple suédois, Mats et Susan Billmark, qui ont souffert tous les deux de stress, d’anxiété pendant des années. Et qui se sont tapé chacun une belle dépression en cours de route. Pas de cachette ou de faux-semblant, ils l’avouent dès le départ, avec un ton franc et honnête. Ça j’aime.

Suite à cette expérience, ils ont eu envie de partager leur histoire, leur parcours, donner les clés de leur cheminement aux autres, question d’aider ceux qui traversent leur propre tempête personnelle. Ils ont donc écrit le livre qu’ils auraient aimé lire quand ils étaient à leur point le plus bas.

Ça donne un bon livre de base pour ceux qui en sont à leurs premiers balbutiements sur la connaissance de soi. Ou encore qui savent que quelque chose ne tourne pas rond dans leur vie, mais ne savent pas par où commencer. Ou un très bon rappel pour ceux qui ont déjà mis du temps et de l’énergie sur leur mieux-être. Parce qu’on a toujours besoin de se rappeler la base.

On y parle de l’égo, de la culpabilité, de l’anxiété, de l’estime de soi, de colère, de l’exercice physique, la communication, le tout expliqué par des exemples très concrets, tirés de la vraie vie.

Bref, autant j’ai commencé la lecture remplie de mauvaise foi, autant je l’ai terminée en me disant que plusieurs pourraient y trouver leur compte. Et autant il n’y a pas de magie dans le mieux-être, autant il y a des bases remplies de gros bon sens à connaître et honorer pour enfin arriver à être bien.

Julie

Partagez cet article