Être bien

Parce qu'on veut tous apprendre à être bien. Dans notre peau, dans notre tête... dans notre vie! Cette section se veut donc un partage d'outils et de réflexions, un accès à des ressources qui, je l'espère, vous seront utiles, comme elles l'ont été pour moi.

Comment laisser aller une relation ?

Louise Sigouin
mardi 7 novembre 2017
Par Louise Sigouin

Avez-vous déjà sauté en parachute ? Les pieds sur le bord de la porte de l’avion, l’adrénaline dans le tapis, le cœur qui veut vous sortir de la poitrine juste avant de vous laisser tomber ? Mettre fin à une relation amoureuse, amicale ou professionnelle, c’est un peu comme faire un saut dans le vide. On a peur, on résiste, on voudrait pouvoir tout contrôler pour s’assurer que ça fonctionne comme on le souhaite. Mais est-ce possible d’arriver à plonger dans l’inconnu en lâchant prise totalement ? Je vous propose d’apprivoiser les renoncements auxquels il faut faire face quand on souhaite atterrir en douceur et être en paix avec nos décisions.

Laisser aller le contrôle

Même si on a pesé les pour et les contre et qu’on sait au fond de nous que c’est la bonne décision à prendre, une rupture relationnelle est toujours difficile à assumer. Avec un amoureux avec qui on partage notre vie depuis longtemps, une amie d’enfance ou un client important, la peur de déplaire ou la peine face à notre incapacité à poursuivre une relation suscitent de l’impuissance. «Qu’est-ce qui va m’arriver ?, Qu’est-ce qu’elle va penser ? Comment je pourrais l’empêcher d’être blessé ?» Admettre avec humilité que nous ne pouvons pas changer les évènements ni contrôler les autres et que nous pouvons seulement modifier notre attitude et notre perception de la situation permet de relâcher la pression. On évite ainsi de se sentir responsable face aux réactions qu’engendreront nos décisions et on peut agir plus librement dans le respect de soi.

Accepter de perdre

«Peut-être qu’il aurait fallu que j’attende un meilleur moment…» J’aurais donc dû lui dire que c’était pas sa faute…» « C’était pas si pire que ça dans le fond….» Quand nous sommes face à une relation qui ne répond plus à nos besoins, nous avons tendance à nous plonger dans le déni et le doute afin de ne pas ressentir notre tristesse. Accepter de contacter notre peine et de respecter humblement nos limites permet de vivre en accord avec les circonstances. Cela empêche d’être envahi par des pensées obsessives et culpabilisantes qui nous retiennent d’avancer vers quelque chose de meilleur pour notre bien-être. En étant serein avec ce qu’on laisse derrière soi, on ouvre la porte à un futur prometteur.

Renoncer à la perfection

Le lâcher prise implique un acte de foi, une ouverture au changement et un regard vers l’avant. Nous devons accepter que les choses ne se soient pas déroulées comme nous le souhaitions et choisir de «faire avec» , plutôt que de ressasser inutilement ce qui n’a pas marché. En ayant l’ouverture d’esprit pour faire un bilan positif et regarder ce que nous avons appris de nos relations à la lumière de nos échecs passés, on peut retirer de précieuses leçons pour l’avenir une fois le deuil traversé. Cette attitude lucide et constructive nous donne l’opportunité de nous actualiser dans nos besoins, nos limites et nos valeurs et nous propulse vers de nouveaux choix relationnels sains et harmonieux. Sauter dans le vide ça donne des émotions fortes mais plus on arrive à le faire, plus on y gagne !

 

En collaboration avec Marie-France Côté

Partagez cet article
Louise Sigouin

À propos de Louise Sigouin

Ma psy depuis des années et surtout une des personnes déterminantes dans mon cheminement. C'est en grande partie grâce à elle que je suis la femme que je suis aujourd'hui. J'ai rencontré Louise il y a maintenant 8 ans, dans un moment difficile de ma vie, en plein burnout, en pleine tourmente, où je cherchais de nouveaux repères. Elle m'a guidée, rassurée et surtout aidée à dépoussiérer des pans de ma vie pour enfin savoir qui je suis, ce que j'aime, ce que je vaux. Il y a un avant et un après Louise. Je suis extrêmement honorée qu'elle ait accepté de partager ici ses outils pour apprendre à mieux vivre et enfin apprendre à s'aimer. Louise est sexologue et membre de l’Ordre professionnel des sexologues du Québec (OPSQ). Elle accompagne, depuis 20 ans, des individus, des couples et des groupes vers un mieux-être affectif, amoureux et sexuel. Elle offre aussi des conférences et ateliers. Infos : www.coexister.ca