Être bien

Parce qu'on veut tous apprendre à être bien. Dans notre peau, dans notre tête... dans notre vie! Cette section se veut donc un partage d'outils et de réflexions, un accès à des ressources qui, je l'espère, vous seront utiles, comme elles l'ont été pour moi.

Si jeunesse savait… | Winston McQuade

mardi 9 octobre 2018


© Stéphanie Lefebvre

On dirait que certaines personnes ont trouvé le secret de la jeunesse éternelle. C’est le cas de Winston McQuade qui, a 75 ans, semble toujours avoir la même fougue. Est-ce sa passion pour les arts, sa curiosité ou encore l’amour qui lui donne cette soif de vivre? Peu importe la réponse, il est la preuve qu’on peut être jeune à tout âge!

#1

Le rôle de la jeunesse est de vouloir refaire le monde

Adolescent, je voulais refaire le monde. J’avais le sentiment que mes parents n’avaient pas nécessairement réussit à me transmettre les valeurs auxquelles j’adhérais en tant qu’adolescent. On parle des années 50, et 60, en plein changement au Québec. On sortait de la dominance religieuse, on avait hérité d’un certain bagage contre lequel on avait des revendications. C’est la démarche normale des adolescents que celle de refaire le monde, remettre en question les valeurs de nos parents. Et ça c’est intemporel dans la mesure où les jeunes sont tout à fait dans cette même mouvance en ce moment, mouvance qui est appuyée par le phénomène des réseaux sociaux. Les jeunes ont toujours ce désir fondamental de vouloir changer les choses, c’est normal et je défends ça. Les jeunes adultes devraient avoir cette mentalité-là, celle de ne pas forcément vouloir répéter ce que leurs parents et grands-parents ont fait, mais plutôt de bien s’aventurer dans du nouveau, voire dans de l’inconnu. Et moi, j’ai toujours été fasciné par l’inconnu, ça excitait ma curiosité, je voulais fouiller les choses, aller plus loin, comme le font les jeunes maintenant.

#2

On n’a pas tous le même plan de match dans la vie, et c’est pas grave

Parmi les jeunes, il y a toujours 2 groupes : le groupe de ceux que je considère comme étant celui des artistes, le groupe des sensibles, et il y a le groupe des structurés, ceux qui savent déjà où ils s’en vont dans leur vie, le groupe qui a déjà un plan de match. Moi, j’étais dans la gang des artistes, on n’avait pas de plan de match, on y allait avec nos intuitions, notre spontanéité. On n’avait pas peur des échecs, on n’y pensait même pas, ce n’était pas important. Il y a donc ceux qui ont un plan de match et ceux qui n’en ont pas. Je ne valorise pas plus l’un que l’autre, ce sont 2 modes de fonctionnement. Et quand je regarde tout ça avec un peu de recul, je me rends compte que fondamentalement ça ne change pas. En 2018, on est toujours en quête de quelque chose dans la vie, en train de développer une curiosité, en train d’essayer de répondre à des questions qui nous préoccupent sur tous les plans.

#3

L’importance de l’écoute et de la communication

À 75 ans, fort de mon expérience de vie, les 2 principes qui m’ont toujours guidé dans la vie, c’est l’écoute et la communication. Et en ce moment, nous vivons une problématique importante : le manque d’écoute. Pour moi c’est essentiel dans la vie d’être à l’écoute, à l’écoute de tout. De ce qui se passe politiquement, scientifiquement etc., mais aussi d’être à l’écoute des gens qui sont autour de nous. Et c’est à partir de cette écoute-là qu’on doit établir un dialogue. Je trouve que des fois on manque d’écoute et on manque de dialogue et le danger là-dedans, c’est de s’isoler. En ce moment dans la société on tend à faire les choses pour soi-même, par soi-même, et je trouve que c’est important de ne pas perdre de vue que l’écoute et la communication sont super importants et que l’un ne va pas sans l’autre.

***

*Découvrez quel a été le moment le plus marquant de la vie de Winston McQuade, en exclusivité dans le magazine 7j_logo en kiosque ce jeudi!*

Winston participe au spectacle « À la rencontre de Félix », avec le Quatuor des Moulins et Claude Prégent qui chante des chansons de Félix. Pour plus de détails : www.quatuordesmoulins.com

Partagez cet article