Être bien

Parce qu'on veut tous apprendre à être bien. Dans notre peau, dans notre tête... dans notre vie! Cette section se veut donc un partage d'outils et de réflexions, un accès à des ressources qui, je l'espère, vous seront utiles, comme elles l'ont été pour moi.

Pour une meilleure estime de soi

vendredi 5 avril 2019

PAR ELYSE PELLETIER

Avez-vous souvent l’impression qu’il vous manque quelque chose pour être complètement vous-même et l’assumer ? Et si c’était simplement une meilleure estime de soi.

Mais d’abord qu’est-ce que l’estime de soi?


© Scott Higdon

Commençons par son origine. L’estime de soi se construit durant l’enfance. Elle se développe grâce aux réactions positives des personnes significatives qui entourent l’enfant. L’amour et l’attachement inconditionnels des parents pour l’enfant, indépendamment de ses comportements ou résultats, solidifient l’estime qu’il développe pour lui-même. Ensuite, graduellement, l’enfant augmente sa confiance à chaque occasion qu’il a d’acquérir une nouvelle compétence. Il commence à se différencier des personnes envers lesquelles il est dépendant, en route vers l’autonomie. L’enfant apprend à mieux se connaître et à construire les fondations de son identité. Dans la pyramide de Maslow on voit clairement que les besoins physiologiques et de sécurité sont à la base de ce triangle. Si la fondation fait défaut, tout l’être en est affecté. On comprend aisément que plusieurs enfants n’ont pas pu construire solidement leur fondation et leur estime de soi, alors, adultes, ils se sentent d’une certaine façon “handicapés”.

La bonne nouvelle est qu’il n’est jamais trop tard pour développer son estime de soi. Malgré une enfance imparfaite, l’adulte a accès à une multitude d’outils pour se reconstruire.

Apprendre à se connaître est certes un premier pas pour aller mieux. Se poser les bonnes questions. Quelles sont mes valeurs? Qu’est-ce qui est important pour moi? Est-ce que je fais des choix en fonction de mes désirs ou je les fais pour plaire aux autres?

Chaque fois que je vis à l’envers de mes valeurs, mon estime de soi est affectée. Ça s’applique dans l’autre sens aussi, à chaque occasion que j’ai d’être pleinement en accord avec mes valeurs, du coup, mon estime est à la hausse et je me sens bien, à ma place, confiante et enlignée. Je suis plus solide devant l’adversité. Au travail je suis plus zen et moins dans la confrontation. J’ai moins besoin de me prouver ou de défendre mon point. Je suis plus outillée intérieurement pour faire respecter mes idées sans les imposer. J’accepte davantage la critique et ça ne me met plus tout à l’envers. Je deviens la personne sur qui je peux compter.
Par conséquent, je suis prête à accomplir une foule de choses. Je décuple les possibilités de me réaliser pleinement.

L’intuition est un super outil dans le développement et le maintien de l’estime de soi. Est-ce que j’écoute ma “petite voix” ou je préfère l’étouffer pour ne pas déplaire?

Finalement, l’amour que l’on se porte et la bienveillance envers soi sont des piliers fondamentaux pour une estime de soi qui, malgré les intempéries et les aléas de la vie, tient le cap et nous permet de devenir enfin la personne que l’on veut vraiment être. Les limites s’effacent, les projets prennent vie et l’énergie retrouvée nous donne l’impression que plus rien n’est impossible.

***

Elyse Pelletier est coach en communication et bachelière en sexologie. Elle se spécialise dans l’estime de soi & l’image corporelle et offre des ateliers pour une meilleure estime de soi. Pour infos et inscriptions, c’est par ici !

Partagez cet article