Être bien

Parce qu'on veut tous apprendre à être bien. Dans notre peau, dans notre tête... dans notre vie! Cette section se veut donc un partage d'outils et de réflexions, un accès à des ressources qui, je l'espère, vous seront utiles, comme elles l'ont été pour moi.

Changer les perceptions

mercredi 9 novembre 2016
Par Brigitte Levesque
Thérapeute PNL

Les perceptions que nous avons des événements sont à l’origine de toutes nos réactions, qu’elles soient agréables ou non. Changer ses perceptions, c’est donc changer sa vie !

Souvent, nos émotions l’emportent sur la raison. On aimerait bien avoir la faculté avec nos pensées de tempérer nos émotions, puisqu’après tout, c’est ça la fonction du mental : faire taire notre émotionnel ! Pourtant, ce sont les émotions qui remportent souvent la lutte…

Voici un outil qui a pour but de donner un peu plus de pouvoir à notre volonté.

Étapes 1 : Penser à une situation stressante.

Sur une échelle de 0 à 10, où 10 est le niveau maximum de stress, choisir une situation à intensité moyenne de 4-7 sur 10. Par exemple, être pris dans le trafic, chercher ses clefs, faire la file, avoir peur d’être retard, sentiment d’incapacité, s’impatienter … Comme les émotions n’ont pas de temps, la situation peut être passée, actuelle ou à venir. Penser à ce qui est arrivé ou l’anticiper, ceci a le même effet stressant.

Étape 2 : Penser à un souvenir sécurisant.

Condition essentielle : l’intensité de bien-être dans le souvenir doit être supérieure à l’intensité du stress dans la situation stressante.

Ensuite, penser au souvenir pour le revivre, maintenant, en focalisant votre attention sur les ressentis de calme, sécurité, présence, affection et/ou autres qui sont appropriés pour contrer la situation stressante. Au moment le plus fort de bien-être, pincer le pouce et l’index de la main droite pendant 2-3 secondes et les relâcher.

Étape 3 : Transférer le bien-être.

Repenser à la situation stressante en pinçant le pouce et l’index de la main droite pendant environ 5 secondes. Vous pouvez ouvrir et repincer à quelques à nouveau à quelques reprises comme pour ajouter des ressources à chaque fois que se touchent vos deux doigts. Portez attention aux changements de ressenti par rapport à la situation stressante initiale. Quelles en sont vos perceptions maintenant…

lunettes-roses

Résultats

Observer si votre niveau de stress a baissé en comparaison avec le niveau initial, en l’évaluant toujours sur une échelle de 0 à 10. Quel est l’impact que la situation stressante a maintenant sur vous? La diminution du stress peut atteindre 50% ou plus. Ce qui est intéressant de cette technique, c’est que les résultats sont immédiats et que vous pouvez les vérifier !

Mais l’autre bonne nouvelle, est que si vous voulez travailler un peu plus à la baisse le niveau de stress de la situation initiale, vous pouvez ajouter de nouveaux sentiments ressources, à partir de souvenirs, à volonté toujours en pinçant le même pouce et index. Et vous repensez à cette situation stressante en stimulant l’ancrage positif pouce-index pour atteindre une baisse qui est plus satisfaisante!

Des fois, le pouvoir de notre volonté n’est pas suffisant pour tempérer nos émotions. Ce truc vient donc à notre rescousse. De façon simplifiée, cet outil travaille au niveau neurologique. En associant un stimulus agréable à une situation désagréable, nous agissons sur la chimie de notre cerveau, donc nous influençons nos perceptions! Le vase est-il à moitié plein ou vide ? L’être humain est beaucoup plus simple qu’il n’y paraît !

 

Brigitte Levesque, thérapeute PNL

Pour plus d’informations : http://www.anxiete-stress.com

Partagez cet article