Être bien

Parce qu'on veut tous apprendre à être bien. Dans notre peau, dans notre tête... dans notre vie! Cette section se veut donc un partage d'outils et de réflexions, un accès à des ressources qui, je l'espère, vous seront utiles, comme elles l'ont été pour moi.

Changer…

Louise Sigouin
mardi 14 mars 2017
Par Louise Sigouin

Avez-vous parfois l’impression d’avoir l’estime personnelle vacillante, de toujours reproduire les mêmes patterns dans vos relations, de négliger votre corps et votre alimentation ou de manquer de vitalité et d’énergie quand vous vous levez le matin? Et si c’étaient des signes que vous êtes mûr pour du nouveau ? Même si on se sent confortable dans nos bonnes vieilles pantoufles et qu’on aimerait se convaincre que notre vie va s’améliorer sans qu’on ait à sortir de notre zone de confort, il arrive que notre petite voix intérieure crie trop fort pour qu’on continue de l’ignorer. Cet appel à grandir affectivement, physiquement ou spirituellement se fait sentir, mais vous êtes terrorisé à l’idée de vous exposer au changement? Voici quelques trucs à mettre en pratique pour vivre ces transitions de façon sereine.

Être honnête envers soi-même

Alors que notre nature profonde tente de s’exprimer pour nous donner accès à la joie et au bien-être, notre égo résiste et la perspective de changer nous apparaît comme une menace. «J’ai quand même cinq semaines de vacances payées par année, j’aurai jamais ça ailleurs !» «Je mange pas tant de sucre que ça, c’est ma glande qui fonctionne mal», «On est rendus des co-locs mais je préfère rester pour les enfants». Laisser tomber le déni et la rationalisation pour poser un regard franc et mature sur les situations qu’on vit est le premier pas à franchir pour enclencher un processus de transformation personnelle. «Dans le fond, chus pu capable de cette job là !» «J’avoue que si je mangeais plus santé, je prendrais moins de poids», « J’ai l’impression de m’éteindre, y’a plus d’amour entre nous». En mettant notre orgueil de côté pour admettre qu’on ne se sent pas bien et qu’on ne peut plus continuer ainsi, on se permet d’ouvrir la porte aux solutions.

S’engager et faire confiance à la vie

S’avouer qu’on a peur, qu’on devra renoncer à des habitudes profondément ancrées en nous, qu’on ne sait pas si on aura le courage de passer au travers ou qu’on se sent déboussolé, sans repère et maladroit, tout cela fait partie de l’aventure. L’important pour atteindre paisiblement la lumière au bout du tunnel, c’est de s’engager intérieurement envers soi-même à faire ce qu’il faut pour accéder à une existence qui nous rendra plus heureux, même si on ne sait pas encore à quoi ça ressemblera. Avec une intention ferme de ne pas abandonner, l’appui de gens bienveillants qui nous entourent et la conviction que le futur correspondra davantage à qui nous sommes vraiment, affronter les moments de doute, de découragement ou de deuil sera beaucoup plus supportable. Lorsqu’on choisit d’écouter sa voix intérieure, c’est l’univers entier qui se met en branle pour nous mener à bon port en nous guidant vers les bonnes actions et les bonnes décisions à prendre.

Reconnaître notre valeur

Peu importe notre histoire et ce que nous avons vécu, nous méritons tous le bonheur, même si c’est plus facile à dire qu’à croire. « On peut pas tout avoir», «Il faut travailler dur pour gagner sa vie», «Je n’ai pas le choix», «De toutes façons, ça ne donnera rien» … autant de croyances acquises au fil d’expériences difficiles ou de blessures qu’on a subies nous convainquent qu’on ne vaut pas mieux que ce que l’on a. Se rappeler qu’en tant qu’être humain nous avons tous une valeur que rien ni personne ne peut altérer et se donner le droit d’espérer davantage, c’est démontrer que nous sommes prêts à nous aimer suffisamment pour recevoir le meilleur ! Prenez le risque de changer! La vie a de beaux cadeaux à vous offrir !

 

En collaboration avec Marie-France Côté

Partagez cet article
Louise Sigouin

À propos de Louise Sigouin

Ma psy depuis des années et surtout une des personnes déterminantes dans mon cheminement. C'est en grande partie grâce à elle que je suis la femme que je suis aujourd'hui. J'ai rencontré Louise il y a maintenant 8 ans, dans un moment difficile de ma vie, en plein burnout, en pleine tourmente, où je cherchais de nouveaux repères. Elle m'a guidée, rassurée et surtout aidée à dépoussiérer des pans de ma vie pour enfin savoir qui je suis, ce que j'aime, ce que je vaux. Il y a un avant et un après Louise. Je suis extrêmement honorée qu'elle ait accepté de partager ici ses outils pour apprendre à mieux vivre et enfin apprendre à s'aimer. Louise est sexologue et membre de l’Ordre professionnel des sexologues du Québec (OPSQ). Elle accompagne, depuis 20 ans, des individus, des couples et des groupes vers un mieux-être affectif, amoureux et sexuel. Elle offre aussi des conférences et ateliers. Infos : www.coexister.ca