Être bien

Parce qu'on veut tous apprendre à être bien. Dans notre peau, dans notre tête... dans notre vie! Cette section se veut donc un partage d'outils et de réflexions, un accès à des ressources qui, je l'espère, vous seront utiles, comme elles l'ont été pour moi.

3 choses que j’ai apprises – Florence K

mardi 21 février 2017

 

Florence_k

 

# 1 

Mettre les choses en perspective

J’ai appris que d’avoir une perspective sur les choses est extraordinairement puissant. Quand on est face à une situation, il faut la regarder sous différents angles, par exemple en essayant de se mettre dans la peau de l’autre. Mais pour y arriver, ça prend du temps! Quand on est dans l’émotion, c’est vraiment difficile de le faire. L’émotion, elle est naturelle, il faut l’accepter sans la juger, mais surtout lui laisser le temps de décanter. Parce que les émotions sont passagères : scientifiquement, une émotion dure 90 secondes. Après, c’est un choix : si on lui donne du carburant et qu’on reste dans le cœur, c’est là que ça prend de l’ampleur.

C’est pour ça que c’est important de ne pas prendre de décision sous le coup de l’émotion : pour prendre le temps de regarder la situation sous différents angles. Parce que l’histoire qu’on se raconte par rapport à ce qu’on vit, ce n’est pas toute l’histoire, c’est juste notre version ! Prendre du recul, analyser une situation sous différents angles, c’est ça mettre les choses en perspective. C’est quelque chose d’important que je maitrise de mieux en mieux.

#2

Se créer des piliers immuables

J’ai un métier complètement instable, sans routine, sans sécurité, qui change toujours, pour lequel il faut être flexible, à l’affût des contrats… Mais dans ma vie personnelle, j’ai appris à me créer des bases qui ne changent pas : quand je vais à mon gym et que je connecte avec mes sensations; quand je reviens de l’école avec ma fille et qu’on se prend par la main, peu importe ce que je vis, c’est un moment immuable; quand je lis mes 2 pages de livres avant de me coucher; quand je vais manger une pizza avec un verre de vin avec ma meilleure amie. Tout ça, ce sont des points de référence dans ma vie et c’est super important pour les gens qui, comme moi, n’ont pas de routine.

On s’entend, ce sont des choses simples ! Ce n’est pas d’aller au spa chaque semaine ! Par exemple, quand je vais faire un spectacle ou qu’il fait très froid, je mets toujours la même chanson dans l’auto : Waiting on the world to change, de Jonh Mayer. Et ma nouvelle tradition que j’essaie de faire avec mes amies, c’est de sortir aller danser une fois par mois ! C’est vraiment efficace sur le moral ! Le seul problème, c’est qu’on est «scrape» après… 🙂

#3

Cultiver la communication

La communication entre deux personnes, ça se cultive, peu importe la relation : familiale, amoureuse, professionnelle, amicale, … Et ce n’est pas juste d’accepter les bonnes choses de la relation : c’est normal d’avoir des conflits dans une relation. D’être capable de savoir que d’avoir des dissensions avec quelqu’un, ça ne change rien à l’amour que je leur porte, c’est précieux !

Il y a une saine façon de gérer les divergences. Ce n’est pas obligé d’être amer et que ça tourne en dispute. Quand on enlève la charge émotive de l’égo, ça peut aussi juste être une discussion ! On s’entend, je suis loin d’être un maître zen, mais je me dis que des habitudes, ça se crée avec la pratique. C’est un choix personnel. Moi, je trouve ça vraiment important de cultiver la communication et j’aime travailler les côtés les plus faibles d’une relation. Je trouve que de mettre de l’énergie sur ça, ça vaut la peine !

 

***

Florence K est à la barre de l’émission «Ici Florence» sur Ici Musique tous les dimanches de 17h à 19h. Elle est en tournée avec son spectacle Buena Vida partout à travers le Québec ainsi qu’avec le spectacle hommage à Piaf «Piaf a cent ans, vive la môme». Et son tout premier roman paraîtra cet automne chez Libre Expression.
Partagez cet article