Être bien

Parce qu'on veut tous apprendre à être bien. Dans notre peau, dans notre tête... dans notre vie! Cette section se veut donc un partage d'outils et de réflexions, un accès à des ressources qui, je l'espère, vous seront utiles, comme elles l'ont été pour moi.

3 choses que j’ai apprises à Noël

mardi 19 décembre 2017


Moi, lors du Noël de mes 9 ans.

Parce que le temps des Fêtes est une période intense de l’année, qui peut faire ressortir le beau comme le moins beau, voici les 3 choses que j’ai apprises à Noël avec le temps. Parce qu’on doit tous apprendre à s’enlever une couche de pression et revenir à l’essentiel!

#1

Je ne suis pas Martha Stewart

Oh que j’ai essayé! Ça demeure d’ailleurs un fantasme de réaliser une table digne du Instagram de Marilou ou du catalogue de Restauration Hardware, bien décorée où chaque invité se pâmerait devant ma déco ET mes talents culinaires! Mais non, ça n’arrivera pas. Pas que je sois pourrie, mais on est quand même loin du génie! Pis c’est ben correct de l’accepter. Parce que j’en ai passé des Noël à trop stresser parce que la bouffe n’était pas parfaite, que le rôti était trop cuit. (J’ai même déjà pleuré parce que j’avais oublié de cuire les asperges, c’est tout vous dire!) Et depuis que j’ai accepté que je ne suis pas Ricardo, ben ça va mieux. Pourquoi? Parce que je me suis enlevée cette pression et que j’ai réalisé que l’important ce sont les moments passés ensemble, entourée de ceux que j’aime… pas à manger une bouffe parfaite dans un décor parfait! (Je fais quand même un effort, on s’entend, mais je garde en tête que le style bonne franquette me correspond beaucoup mieux!)

#2

J’ai besoin de passer Noël en famille

C’est non-négociable. Probablement parce que ma famille est loin, qu’on ne se voit que quelques fois par année, mais le temps de fêtes est sacré pour moi. Tu voudrais qu’on aille dans le sud cette année pour se sauver des festivités? Désolée, mais même si on m’offrait le plus beau des voyages, c’est clair que la réponse serait: : « Non merci ». Et mon amoureux en est pleinement conscient. Le temps des fêtes, c’est une parenthèse de doux et de moelleux pour l’âme. Je me retrouve bien collée sur ceux que j’aime le plus au monde, ça sent la bouffe de ma mère, ça joue de la musique dans la maison, je me roule par-terre pour faire rire ma nièce. C’est un moment où je n’ai pas à être cute, ni performante, où on m’accepte comme je suis, ce qui veut dire dans mon vieux pyjama et les cheveux couettés jusqu’à midi! Ça me fait tellement de bien! Comme si toute la pression lâchait d’un coup et que je remettais le compteur à zéro. De plus, je suis pleinement consciente que je suis chanceuse d’avoir encore ma famille, que mes parents sont en santé, qu’on peut se permettre de se retrouver tous ensemble, donc j’en profite à fond.

#3

J’aime la musique de Noël.

Je sais que c’est un style de musique très polarisant: on adore où on déteste! Ben moi, j’adore! Et je commence à l’écouter dès les premiers frimas de novembre question d’étirer le plaisir. Pour moi, c’est une musique très nostalgique, qui me ramène instantanément à mes Noël d’enfance. La musique a toujours été très présente chez-moi et on a nos classiques: le 33 tours d’Elvis Blue Christmas, les Ventures de Noël (un album que mon père traîne depuis les années 60 qui nous fait beaucoup rire!) puis les classiques plus actuels comme Diana Krall, Emilie Claire Barlow (un de mes préférés) et ceux d’André Gagnon. Bref, ça joue chez-nous, pis fort à part de ça! Nos soupers à la maison sont toujours accompagnés de cette musique, on mange, on boit, c’est la fête…pis j’aime ça!

Sur ce, j’en profite pour vous souhaiter un très joyeux temps des Fêtes! En espérant que vous pourrez en profiter pleinement vous aussi… sans vous mettre de pression 😉

Julie

Partagez cet article